Les compétences mobilisées pour accéder à la compréhension

Les psychologues cognitivistes ont montré que comprendre, c’est élaborer une représentation mentale.

Pour ce faire, un enfant mobilise 3 compétences de haut niveau (nous n’aborderons pas ici les compétences dites "de bas niveau" comme le décodage) :
- il utilise ses connaissances en matière de structuration du récit (pour dégager les informations essentielles),
- il produit des inférences causales (en utilisant prinipalement le but du personnage principal comme information de base),
- il autorégule continuellement sa compréhension.

Structuration du récit

Cette compétence peut être travaillée au travers d’activités comme :

- Des inventions d’histoires avec travail sur les critères de cohérence.

- Des rappels de récits codés (les personnages peuvent être représentés par des gomettes de formes différentes, cette forme d’abstraction permet d’orienter l’attention essentiellement sur les évenements et les liens entre personnages). Un exemple d’activité de codage est disponible dans l’article sur Le petit Poucet. Ci-dessous, deux exemples à partir de Plouf ! (Corentin) et des Trois petits cochons :

Codage de Plouf ! (Corentin)
Affiche exposée lors de la fête du livre 2011 des maternelles Robespierre
Episode codé de Plouf !
Album codé produit par les enfants à partir de Plouf ! (Corentin), exposé lors de la fête du livre 2011 des maternelles Robespierre.
Comprendre le conte des Trois petits cochons
Affiche exposée lors de la fête du livre 2012 des maternelles Robespierre : on peut voir ici la fin du conte, lorsque le loup (qui a déjà englouti les deux premiers cochons) passe par la cheminée et tombe dans la marmite.

- Des rappels de récits étayés par 2 ou 3 illustrations-clés.

- La schématisation de récits lus (pour des exemples de "squelettes" de récits, voir articles sur L’autre fois (Henri Meunier), Bruits (Marion Bataille)).

- La mise en sène.

- Etc...

Intention des personnages (pour construire les inférences causales)

La voie royale pour travailler cette compétence est la mise en scène, et toutes les activités qui demandent aux enfants de se mettre à la place d’un personnage (voir articles sur Un petit bout de nature (Helen Ward et Marc Craste), Titi à Paris (Grégoire Solotareff)).

Comprendre le conte de Jack et le haricot magique
Maquette exposée lors de la fête du livre 2012 des maternelles Robespierre
Comprendre le conte d’Hansel et Gretel
Maquette exposée lors de la fête du livre 2012 des maternelles Robespierre

Autorégulation de la compréhension

Il s’agit ici de rendre lisible, d’expliciter les opérations mentales qui mènent à la compréhension : se faire le film dans sa tête, toujours avec un peu d’avance, mais être capable de renoncer à ses premières hypothèses, faire des inférences, c’est-à-dire mettre en lien plusieurs informations (dans le texte, mais aussi extraites de ses propres connaissances) pour en déduire une nouvelle (implicite dans le texte, voir par exemple l’article Rendez-vous à quatre heures et demie (Claire Frannec)), etc...

Prérequis culturels

Ils peuvent être travaillés en amont, par des jeux de rôles, des réseaux d’albums, des recherches documentaires, etc...

Comprendre le conte des Trois petits cochons
Affiche exposée lors de la fête du livre 2012 des maternelles Robespierre : les enfants ont expérimenté le lien entre le souffle du loup et les matériaux choisis.
Le puits de Plouf ! (Corentin)
Maquette exposée lors de la fête du livre 2011 des maternelles Robespierre : les enfants expérimentent le mécanisme du puits, avec sa poulie, indispensable pour comprendre l’album.

Parallèlement au travail sur la compréhension propre à un récit spécifique, il est important d’apprendre également aux enfants à adopter une posture de lecture littéraire, c’est-à-dire à faire résonner les histoires les unes par rapport aux autres, mais aussi par rapport à leurs émotions.
Ainsi, une oeuvre ne sera pas figée dans un seul réseau, mais pourra être insérée dans différents réseaux (archétype, parodie de conte, structure narrative particulière, réseau d’auteur...).

Des liens entre les différentes quêtes
Affiche exposée lors de la fête du livre 2012 des maternelles Robespierre : des liens entre différents albums autour de la motivation du personnage principal
Des liens tissés entre les contes
Affiche exposée lors de la fête du livre 2012 des maternelles Robespierre

Voir également l’article sur Des outils pour faciliter l’entrée dans l’écrit, chapitre "comprendre". Par ailleurs, les articles de la rubrique réseaux littéraires, cycle 1 et cycle 2, proposent des pistes d’activités pour travailler la compréhension des albums ou des contes évoqués.